Haut

Audio mp3 Videos mp4

Pour accéder au téléchargement sans lire les explications ci-dessous, aller directement en bas de page.

Les bénéfices d'une version audio des textes bibliques ne sont plus à démontrer, que ce soit qu'il s'agisse d'enrichir son vocabulaire, de fixer les mécanismes de la syntaxe, ou d'une manière générale d'intérioriser ces textes dans les langues originales. Fidèle à son objectif de permettre au lecteur d'acquérir et de maintenir une aisance maximum, Biblia Mirecurensia propose dorénavant des enregistrements mp3.

Nouveau Testament :

Les enregistrements mp3 sont télécharchables, non pas chapitre par chapitre comme sur les autres sites accessibles sur Internet, mais par unités thématiques comme par exemple la préparation de Jésus à Son ministère dans Luc (Luc 3.1 — 4.13) ou la séquence des trompettes dans l'Apocalypse (Ap 8.6 — 11.19). Le lecteur qui suit le texte des yeux tout en écoutant l'enregistrement est ainsi encouragé à ne pas lire mécaniquement chapitre après chapitre, mais plutôt de manière thématique, en passant d'un paragraphe à un autre au sein d'une unité thématique donnée pour suivre le fil d'un récit ou d'une exposition doctrinale.

Le Nouveau Testament a ainsi été découpé en une centaine d'unités audio environ, chacune d'une longueur moyenne de 12 minutes (équivalant à 6,5 pages du texte Nestlé-Aland), correspondant étroitement aux plans de lecture fournis par Biblia Mirecurensia dans les documents compagnons de la version Word.

L'enregistrement audio choisi pour accompagner les fichiers texte de Biblia Mirecurensia est celui de John Simon, accessible par ailleurs sur son site : www.greeknewtestamentaudio.com (édité par Biblia Mirecurensia avec l'aimable permission de ce dernier). Les raisons pour lesquelles cet enregistrement a été retenu sont les suivantes :

1. Il s'agit d'une version gratuite.

2. La prononciation adoptée par John Simon est assez proche (bien que distincte) de celle du grec moderne, ce qui en fait un outil valable pour l'intériorisation (je fais partie de ceux qui pensent que la prononciation dite érasmienne n'est pas défendable, et cela ni en termes d'authenticité historique, ni même en termes de validité didactique - voir à cet égard les réflexions éclairantes de Constantine R. Campbell dans son ouvrage Advances in the Study of Greek).

3. Le débit est raisonnablement lent, ce qui, joint à une prononciation plus classique des consonnes (δ, χ, θ en particulier), permettra à ceux qui ont été formés au grec biblique selon la prononciation érasmienne de s'y retrouver sans problèmes (ce qui n'est pas le cas d'une prononciation stricte du grec moderne, surtout si le débit est rapide).

Le texte lu par John Simon est celui de Wescott-Hort, ce qui génère des différences de détail avec le texte de Biblia Mirecurensia - mais ceci n'est pas fondamentalement gênant.

 

Ancien Testament :

Les enregistrements mp3, réalisés par Pierre Maignial, le concepteur de Biblia Mirecurensia, sont en cours d'élaboration. Sont actuellement disponibles en téléchargement les livres prophétiques et poétiques, d'Esaïe à Esther. (Je recommande fortement de les écouter en gardant sous les yeux la version texte de Biblia Mirecurensia, après avoir téléchargé sa dernière mouture, celle de juin 2017).

Comme pour le Nouveau Testament, les enregistrements du Tanakh sont proposés, non par chapitres, mais par unités de sens (voir ci-dessus). Une fois terminées, elles seront au nombre d'environ 210, chacune d'une durée moyenne de 15 minutes et correspondant à environ 7,5 pages BHS. Les unités actuellement disponibles en téléchargement sont au nombre de 107, et sont regroupées en quatre albums distincts : Grands prophètes (environ 11h 35min d'écoute), Petits prophètes (2h 55min), Sifreï Emet (7h 30min), 5 Megillot (2h 20min) - l'ensemble étant prévu pour être téléchargé sur tablette ou smartphone en vue d'une écoute en continu. L'ensemble de ces enregistrements audio couvre 706 pages de la BHS, soit 45% du Tanakh.

Le reste des enregistrements (Torah + livres historiques) devraient être disponibles en téléchargement vers juin 2020.

À l'heure actuelle (mars 2017), deux versions audio complètes du Tanakh sont accessibles gratuitement en ligne : celle du Père  Schmuelof (sur le site machon-mamre.com), et Haktuvim (haktuvim.co.il) de la Société Biblique Israélienne (IBS).

La version du Père Schmuelof, caractérisée par une très grande précision de la prononciation, est utile si l'on veut vérifier la prononciation traditionnelle d'un mot ou d'un groupe de mots. Mais pour une écoute en continu valorisant le sens, elle est extrêmement déficiente : il s'agit en fait d'un "texte brut" oralisé, monotone et sans intonations. Dans les passages textuellement difficiles, où le Texte Massorétique est déficient, les hésitations du Père Schmuelof n'aident certes pas l'auditeur à faire sens du texte.

Haktuvim, la version de IBS, est incomparablement plus conviviale et plus intéressante : les lecteurs, locuteurs natifs israéliens, ont produit là quelque chose de naturel, riche sur le plan intonatif, et très agréable à écouter en continu. Il s'agit là d'un outil remarquable pour tous ceux qui veulent développer l'aisance et la fluidité dans leur approche du texte hébraïque, et j'en recommande très vivement l'utilisation.

Cependant cette version me paraît présenter les défauts suivants :

- Il s'agit d'une version dramatisée : le choix du fond sonore dans tel ou tel passage ne plaira pas forcément à tous les auditeurs, et la musique constitue souvent une distraction autant qu'autre chose.

- À ce jour, les fichiers audio ne sont pas téléchargeables, et doivent être écoutés en streaming : il est par conséquent difficile, voire impossible, de naviguer au sein du fichier mp3, par exemple pour revenir quelques mots en arrière afin de les réécouter - or la navigabilité du texte biblique me parait tout aussi essentielle à l'audio qu'à l'écrit. Par ailleurs, pour une écoute en continu, il est fastidieux de devoir cliquer sur chaque chapitre individuellement pour l'ouvrir : quelqu'un voulant écouter l'ensemble du Tanakh devra cliquer 929 fois ! Le fait de découper le Tanakh, comme le fait Biblia Mirecurensia, en unités de sens plutôt qu'en chapitres, permet de diminuer le nombre de fichiers de plus de 75%, ce qui est un gros avantage si l'on veut travailler sous forme d'albums téléchargeables.

- Certaines prononciations posent des problèmes phonologiques récurrents. A titre d'exemple, dans Nombres 22 : 6, ארה לי est prononcé [ara li] ; au verset 8, la descente d'accent dans והשיבותי n'est pas faite ; au verset 11, קבה לי est prononcé [kava li]. Tout ceci contraste avec la prononciation traditionnelle de ces mots tels qu'elle est indiquée par la graphie de machon-mamre.com par exemple, ou par les grands ouvrages de référence de l'hébreu biblique, ou d'ailleurs aussi par la prononciation des lecteurs de Haktuvim dans d'autres passages du Tanakh. Le fait que des locuteurs natifs aient ainsi des problèmes dans le traitement des a/o en dit long sur le manque de convivialité des graphies massorétiques …

- Enfin se pose pour les lecteurs de Haktuvim le même problème qui se pose au Père Schmuelof : dans les passages où le Texte Massorétique est difficilement compréhensible en l'état, ils n'arrivent pas non plus à faire sens de ce qu'ils lisent, même si ils font sentir moins d'hésitation que le Père Schmuelof. L'absence d'un texte éclectique "laisse tomber" l'auditeur dans de tels passages, tout comme il laisse tomber le lecteur …

Les principales caractéristiques adoptées pour les enregistrements de Biblia Mirecurensia sont les suivants :

1. La diction et l'intonation cherchent à faire ressortir en priorité la structure de phrase (groupes de mots) et celle de l'unité de sens plus large (paragraphe ou strophe), suivant de près l'arrangement typographique de Biblia Mirecurensia. Par contraste, la version Schmuelof introduit fréquemment une légère pause parasite un ou deux mots avant la fin de la phrase ou du groupe de mots, ce qui est déroutant pour l'auditeur, et de plus la division interne de la phrase manque souvent de relief.

2. L'enregistrement audio suit de très près le texte de Biblia Mirecurensia, intégrant ainsi ses émendations du Texte Massorétique (environ 9200), qui vont de pair avec la recherche, partout où cela a été jugé nécessaire, d'un meilleur découpage des unités de sens au sein de la phrase. À cet égard, les hésitations du Père Schmuelof dans de nombreux passages (et celles des lecteurs de Haktuvim dans les mêmes passages, même si elles sont moins marquées) démontrent à l'évidence qu'à ces endroits-là ils comprennent mal ce qu'ils lisent - ce qui n'est guère étonnant, vu que le Texte Massorétique est fréquemment mal coupé, du moins dans les passages poétiques, et qu'en de nombreux passages le texte est difficilement compréhensible en l'état.

3. Le débit adopté pour la lecture est légèrement lent (environ 10% plus lent qu'un débit strictement naturel), et cela pour deux raisons : à cause de leur charge lexicale et de leurs tournures poétiques, de nombreux passages du Tanakh présentent à l'écoute des difficultés de compréhension - et cela même pour des locuteurs natifs ; et par ailleurs, pour tous ceux qui veulent écouter tout en suivant des yeux la version texte, Biblia Mirecurensia ayant pris le parti de présenter un texte non vocalisé (les raisons en sont données en page d'accueil au paragraphe 3.4), il m'a paru préférable de compenser cette difficulté par un débit plus lent.

4. Là où la prononciation d'un mot est soumise à discussion (et le problème se pose plus souvent qu'on ne pourrait le croire), voici les sources que j'ai consultées, par ordre décroissant d'importance : 1. Mechon Mamre, 2. HALOT, 3. Davidson (lexique), 4. Schmueloff (audio), 5. Haktuvim (audio).

5. En plus des enregistrements audio on trouve aussi des vidéos en page téléchargement audio. Ces vidéos, à caractère thématique, permettent d'explorer des champs lexicaux ou des thématiques typiques des livres prophétiques, au mot à mot si nécessaire, en utilisant n'importe quel lecteur multimédia.

 

  Téléchargements

 
 
Powered by Phoca Download